Swiss Vibes 2013: La chanson de la rentrée: Orioxy

Orioxy_coverIm Tamouti  signifie ” Si tu meurs ” en hébreu. J’essaie de m’imaginer ce que je ressentirais à l’annonce de la mort de l’un des membres de ma famille. J’ai l’impression qu’il me manque tellement de liens familiaux. La convention veut que l’on soit triste si quelqu’un de sa famille proche meurt. Mais perdre un parent n’est pas forcément la pire chose qui puisse arriver. L’attachement ne vient pas systématiquement des liens du sang. Dans nos chansons on cherche aussi à exprimer les non-dits, le politiquement incorrect. ” Yael Miller, chanteuse du groupe Orioxy de  Genève, à propos de la chanson “Im Tamoutli” qui figure sur la compilation Swissvibes 2013.  Cette chanson est écoutable ici:

La chanson Im Tamouti est également téléchargeable sur le bandcamp de Swiss Vibes.

Orioxy sera en concert à Paris, au Sunset le 19 septembre prochain à l’occasion de la sortie française de leur album “The Other Strangers” (Abeille Musique).

Orioxy, vainqueur du Tremplin Jazz d’Avignon!

Grand prix_AvignonIls sont venus, ils ont joué, ils ont vaincu: je vous présentais hier le groupe israëlo-genevois Orioxy à l’occasion de son passage au Tremplin Jazz d’Avignon. Je reçois aujourd’hui un mail pour me dire qu’ils ont séduit les quatorze professionnels du jury dont Pascal Bussy, directeur d’Harmonia Mundi et Franck Bergerot, rédacteur en chef de Jazz Man Mag. A la clef, un concert en première partie d’une tête d’affiche lors du Tremplin Jazz 2014. Pour info, ont été programmés cette année au Festival Bojan Z, Roberto Fonseca et quelques autres… Et surtout, un enregistrement et mixage au studio de la Buissonne, l’un des plus prestigieux studio de France. Bravo à Yaël Miller, Julie Campiche, Manu Hagmann, Roland Merlinc! On se réjouit d’ores et déjà du futur enregistrement.

Suisses d’ailleurs: Orioxy

Orioxy 2_300dpiRares sont les Suisses qui n’ont que du sang suisse qui coule dans les veines. Entre les vagues d’immigration économique (italienne, espagnole et portugaise) et les vagues de réfugiés, la Suisse se métisse. Cela se sent aussi dans sa musique. Le CD Swiss Vibes 2013 propose quatre projets radicalement différents, emmenés par des artistes qui ont élu résidence en Suisse ou qui sont nés de parents immigrés. Le premier chapitre de cette série est consacré à Orioxy, quartette genevois atypique.

La première, Yael Miller, est Israélienne, chanteuse et pianiste, arrivée en Suisse pour des raisons de cœur. La seconde, Julie Campiche, est une harpiste genevoise aventureuse. Assistées d’un bassiste et d’un batteur, les deux musiciennes se sont lancées dans l’ambitieux défi de créer un « spectacle de folklore urbain imaginaire ». Leur nom, Orioxy, ne veut pas dire grand-chose, mais il a l’avantage de leur laisser toute liberté de construire et de déconstruire. Un peu comme une pâte à modeler qu’elles façonneraient pour mettre en forme leurs différentes visions du monde, leurs interrogations. Ainsi, « World Database Of Happiness » rit de ce classement mondial du bonheur découvert dans un article du Monde Diplomatique. « The Other Strangers » évoque tous les étrangers, réel, fictif ou intérieur, « We Are Done-May 21 » aborde les questions de haine et de peur à travers les prophéties de fin du monde. En hébreu ou en anglais, la voix de Yael Miller ose l’expérimentation vocale, ose l’ultra-intime, sent les esprits. « À partir du moment où je me suis installée en Suisse, j’ai découvert l’attachement à mon pays, et par conséquent la nostalgie », explique Yael Miller. Partant du jazz, réfutant toute idée de faire du jazz, ces deux amatrices de la confrontation explorent musicalement les rythmiques décalées et les sons différents. Orioxy est une entité en devenir, une musique intuitive, imaginaire, habitée, qui s’appuie sur scène sur une gestuelle non dénuée d’humour. Affaire à suivre.

Orioxy, The Other Strangers (Unit Records)

Concerts : Avignon (F), Tremplin Jazz, les 31 juillet et 1er août. Genève (CH), Aubes Musicales, Bains des Pâquis, le 9 août. Paris (F), Sunset, le 19 septembre. St-Genest Malfaux (F), Sommet Festival, 20 septembre. Lyon (F), Périscope, 21 septembre. Heilbronn (D), Cave 61, le 28 septembre

 

 

 

%d bloggers like this: