Song for New Year: PommelHorse

PommelHorse n’en fait qu’à sa tête et  “The Painfull Process of Falling asleep” se profile comme le complément indispensable de vos sorties de fin d’année. Jugez plutôt!

Pommelhorse 3« Notre musique est instrumentale, mais chaque morceau raconte une histoire, et nous jouons l’atmosphère, l’ambiance de l’histoire. Là, comme le titre l’indique, c’est l’histoire d’un personne qui rentre à 5 heures du matin, qui veut s’endormir et qui n’y arrive pas. On a utilisé un rythme drum’n’bass parce qu’on imagine la personne sortir d’un club avec cette musique de danse dans sa tête. Le personnage est en complet décalage entre ce qu’il a dans sa tête et ce qu’il souhaite faire : dormir. » Lukas Roos, clarinettiste de PommelHORSE, Berne

Ecoutez The painful The Painful Process Of Falling Asleep at 5:30 am sur soundcloud ou téléchargez-le gratuitement sur le bandcamp de Swiss Vibes:

 

Advertisements

Swiss Vibes 2013: la chanson d’octobre: Fiona Daniel

Cover_FionaDaniel

« Après plusieurs enregistrements de voix pour ce morceau, ma productrice Katharina Nuttal et moi étions vraiment insatisfaites. Plus nous essayions, plus cela semblait difficile de trouver l’expression juste pour raconter cette histoire d’incendie, pour toucher vraiment l’auditeur. La solution : ouvrir une bouteille de single malt et revoir le film Sacrifice de Tarkovsky, où il y a justement une scène de maison en flammes. Après plusieurs verres, Katharina a mieux compris ce que je voulais faire ressentir, et nous avons enfin pu identifier le ton parfait pour cette chanson. »

Fiona Daniel, chanteuse, Zurich

La chanson Letter est également téléchargeable gratuitement sur le bandcamp de Swiss Vibes

Le disque “Backyard” est désormais diffusé en Allemagne et en Autriche (en plus de la Suisse). A quand la France?

Swiss Vibes 2013: La chanson de la rentrée: Orioxy

Orioxy_coverIm Tamouti  signifie ” Si tu meurs ” en hébreu. J’essaie de m’imaginer ce que je ressentirais à l’annonce de la mort de l’un des membres de ma famille. J’ai l’impression qu’il me manque tellement de liens familiaux. La convention veut que l’on soit triste si quelqu’un de sa famille proche meurt. Mais perdre un parent n’est pas forcément la pire chose qui puisse arriver. L’attachement ne vient pas systématiquement des liens du sang. Dans nos chansons on cherche aussi à exprimer les non-dits, le politiquement incorrect. ” Yael Miller, chanteuse du groupe Orioxy de  Genève, à propos de la chanson “Im Tamoutli” qui figure sur la compilation Swissvibes 2013.  Cette chanson est écoutable ici:

La chanson Im Tamouti est également téléchargeable sur le bandcamp de Swiss Vibes.

Orioxy sera en concert à Paris, au Sunset le 19 septembre prochain à l’occasion de la sortie française de leur album “The Other Strangers” (Abeille Musique).

%d bloggers like this: