“What we saw and experienced in the United States was very inspiring”

BOY_Benedikt Schnermann

Valeska Steiner, the singer of Boy, shared her thoughts with Swissvibes on the band’s recent US.

You just finished touring the US. What were the highlights?

The whole tour was very special to us. It was the first time we toured the US with the whole band. The show at Webster Hall in New York was something extraordinary for us, as it is always special to play in New York. We were very nervous and excited at the same time. People were so nice to us and the atmosphere was great. We were on tour for 4 weeks. We played in big cities and in smaller ones. We sometimes had quieter crowds and sometimes very excited ones. Both experiences were nice. New York was a great crowd, but we also had special shows in Washington DC and in Portland. It was a smaller venue and a very intimate show. We are always very surprised we hear people sing along with us. It’s really fun.

In New York, quite a few Swiss expats came to see the show. Did you have other “Swiss” crowds during the tour?

We had some Swiss people, but there were more Germans. You can also notice the Germans in the crowd as they make themselves noticed. The Swiss people are quieter. I am the only Swiss member of the band. And we have a big following in Germany.

Did you get a chance to meet US bands during the tour?

Not really. Life on tour can be pretty insulated. You spend a lot of time in your tour bus, going from one city to another. You often don’t see much of the city as you go straight to the club, where you play. But we had Jeremy Messersmith open for us.

You also had a good exposure in the media…

Yes, in Philadelphia, we played at World Cafe (ndlr, the cutting-edge rock show on NPR, the American Public Radio). We also played on KCRW (ndlr, Famous underground rock radio station in Los Angeles) . It was really nice and we got 45 minutes of air time.

You played in some of the best venues in the US, including on a Friday night at Webster Hall in New York. How did that happen?

We have a great booking agency, High Road Touring. We were really impressed with the venues they booked for us.

You drove through the whole United States. How was this experience?

It was beautiful. Denver was one of the highlights of trip. We had a day off and our bus driver drove us to Garden of the Gods in Colorado Springs. He always wanted to go there and we were really happy to discover this incredible place.

Did you get a chance to write some new music while you were in the US?

We are not a band that writes on the bus. But what we saw and experienced in the United States was very inspiring. Hopefully all this will turn into songs. The show in San Diego was the last show of the tour but also of the album. We have been touring for 2 1/2 years. We are looking forward to spending some time at home and recording our new album.

For more info:

Boy’s website

Boy’s Facebook page

Boy, bientôt en France

A nouveau sur les routes d’Europe, alors que leur premier album « Mutual Friends » va paraître en France, Valeska Steiner et Sonja Glass, alias Boy, nous parlent d’espoirs comblés, de chambres d’hôtels vides… et de leur obsession pour les pâtes au pistou.

Vous attendiez-vous à avoir autant de succès ?

Sonja Glass : Au contraire, ce qui se passe avec Boy dépasse de loin toutes nos espérances. Nous avons écrit cet album pendant deux ans, dans une toute petite chambre et nous nous retrouvons maintenant dans les plus grands festivals d’Europe. A vrai dire, nous voulions simplement que notre musique soit un peu entendue et nous  étions largement prêtes à produire nous-mêmes quelques centaines de copies. Maintenant, jouer en France et en Angleterre, c’est inespéré… et ce n’est pas fini : nous allons faire une tournée en première partie de Katie Melhua et nous llons voyager en Norvège, Suède, Pologne et au Danemark. En tous cas, c’est assez rassurant de voir que notre persévérance a porté ses fruits !

Votre premier album, “Mutual Friends” qui paraît début octobre en France, parlait principalement de vos amis à Zürich. Ce sera encore le cas pour le prochain ?

Valeska Steiner : (Rires) Peut-être, mais j’en profiterai pour montrer  à quel point ils nous manquent! Déjà, nous sommes basées à Hambourg, et nous ne sommes jamais en Suisse, sauf pour les concerts ! Pour l’instant, il y a une chanson qui sera très certainement sur le prochain album, et que nous jouons déjà en concert, « Room 362 ». L’histoire de deux personnages, un businessman en voyage d’affaire et une femme à la beauté fânée, qui se languissent. C’est ce que je ressens, parfois, en tournée, et cette chanson est comme une réponse au dernier morceau de Mutual Friend, « July », qui au contraire décrit un moment de bien-être absolu – elle commence d’ailleurs par « enlevez vos chaussures », ce qui fait bien rire notre batteur !

Et à part la musique, quelle serait votre plus grande obsession ?

Sonja Glass : Eh bien, à part la musique… ce serait ma basse! Malheureusement, quand nous devons jouer sans notre groupe, je suis obligée parfois de prendre une vraie guitare (rires)…

Valeska Steiner : Quand nous avons composé l’album, notre seule obsession, et notre vrai moment de détente après nos 12h de travail quotidien, c’était un immense plat de pâtes au pistou. Banal, hein ?

Boy, “Mutual Friends” (label Grönland Records). Sortie française le 1er octobre.

Prochains concerts:

Strasbourg, La Laiterie, le 24 septembre

Metz, Les Trinitaires, le 25 septembre

Paris, La Maroquinerie, le 27 septembre

Amsterdam, Paradiso, le 28 septembre

Bruxelles, Le Botanique, le 29 septembre

Boy enflamme le Café de la Danse à Paris

 

Elles n’en revenaient pas, Valeska Steiner et Sonja Glass. Pour le premier véritable concert de Boy en France, après quelques showcases, elles jouaient devant une salle comble au Café de la Danse à Paris, le 18 juin dernier. Bien sûr, une partie non négligeable du public s’était déplacée pour la première partie oubliable, Margaux Avril, imposée par le label français de Boy, AZ, qui semblait avoir rameuté tous ses anciens camarades de lycée. Il n’empêche, Valeska, en petite robe et longue crinière de feu, en a oublié son français sous le coup de l’émotion : « Merci pour venir, c’est génial de voir vous et tous ces gens ». Une grammaire hasardeuse que le public a pardonnée aussi sec à la jeune Zürichoise : ce qui comptait, c’était l’interprétation des morceaux de leur premier album, “Mutual Friends”, sorti l’an dernier en Suisse et prévu pour la rentrée en France.

En format quatuor, avec Valeska au chant, Sonja à la basse (et parfois à la guitare, à son grand désarroi!), et deux musiciens aux synthés et à la guitare électrique, sans batterie donc, le duo germano-suisse laisse filer toute l’émotion de ces morceaux composés autour des souvenirs de Valeska : Il y a là « Boris », qu’elle explique être consacrée à « un vrai salaud », « Oh Boy », une chanson sur une amie de Valeska briseuse de cœurs, ou encore « July », présentée comme « une berceuse pour adultes » (sans pour autant offenser les mœurs les plus fragiles…). Une heure vingt de grâce conclue par deux rappels, l’occasion pour les deux chanteuses de s’écarter un peu de leur répertoire « connu » : tout d’abord avec « une nouvelle chanson », « Hotel Room », inspirée par leurs nouvelles errances autour du monde, et une reprise, leur version folky du tube « Bulletproof » de La Roux. Largement suffisant pour donner aux spectateurs l’envie de les réentendre dès leur retour sur Paris.

A voir aussi le clib “Little Numbers” qui a également conquis bon nombre d’utilisateurs sur Youtube.

Boy en concert Botanique de Bruxelles, le 15 juillet 2012 et dans beaucoup de festivals de l’été en Allemagne et en Suisse dont au Paléo, le 18 juillet 2012. Détails de la tournée ici!

 

%d bloggers like this: