Hathors aux Eurockéennes de Belfort

Lors de la de la finale du concours permettant de décrocher une place fort convoitée aux Eurockéennes de Belfort, les trois musiciens de Hathors, orginaires de Schaffouse avaient un petit avantage sur leurs concurrentes féminines, Anna Aaron et La Gale. Ils s’étaient placés sous la protection de la déesse égyptienne Hathor, divinité de l’amour de l’ivresse, de la beauté, de la musique, de la danse. Comme quoi les Dieux rendent bien des services. Et sous celle de Couleur 3 aussi qui adorent jouer leur premier CD, paru l’an dernier. Trio basique – guitare-basse-batterie – Hathors est un groupe de l’extrême, quelque part entre punk, garage et métal. Si vous voulez (ré)écoutez le concert et interview, c’est dans Couleur 3 Live.

Ci-dessous la vidéo de leur chanson “Keeping Secrets”

Plaistow en images

La plus longue intro de piano de l’année. Enfin, avec Plaistow, on ne peut pas vraiment parler d’intro…

Le disque de Noël de Swissvibes: Dimlite!

Son nom signifie littéralement lumière terne. Dimlite c’est aussi le nom d’un procédé qui permet de réduire la consommation d’énergie des ampoules.  Le moins que l’on puisse dire est que Dimlite ne cherche pas attirer les feux de la rampe sur lui. D’ailleurs, il n’en n’a pas besoin. Très vite repéré par des gens aussi influents que Gilles Peterson en Angleterre ou Egon du label Stones Throw, le Suisse allemand sort aujourd’hui son troisième album «Grimm Reality», un clin d’œil au groupe de jazz psychédélique The Stark Reality, justement réédité dans la collection Now-Again de Stones Throw…. Car les références du bonhomme sont aussi larges que variées. Robert Wyatt, Conrad Schnitzler, The Residents, Captain Beefheart ou Philipp Glass… Pas vraiment un artiste d’electronica contrairement à ce que Itunes aurait tendance à prétendre… D’ailleurs, depuis quelque temps, Dimitri Grimm, aka Dimlite, a décidé de laisser tomber les samples. Autodidacte, il joue toutes les parties instrumentales, chantonne par ci par là et a recours à deux ou trois copains batteurs (dont Julian Sartorius pour ses sets live). Et déblaie des pans entiers de musique. Souvent qualifié de visionnaire par les amateurs de musique éclairés, Dimlite fait plaisir aux discophiles qui peuvent se plaire à retrouver l’influence de X et celle de Y, mais aussi aux néophytes. Superposant, juxtaposant parties instrumentales (parfois saturées, parfois classiques), voix (en chœur ou en accéléré) et bruits d’ambiance (grésillements ou souffles qu’on croirait intersidéraux…), il parvient à donner à son univers électro-acoustique une dimension et une chaleur étonnante. A découvrir, si ce n’est pas déjà fait. En apéritif: une vidéo pas trop sérieuse à visionner ici:

Artist page: www.dimgrimm.com

Record label: www.nowagainrecords.com

Dimlite, Grimm Reality, Dist suisse: Namskeio

%d bloggers like this: