Disque du mois : Imperial Tiger Orchestra

ITO_wax_cover_HDQuand les tigres se mettent à rugir….

 « Quelqu’un nous a dit un jour que nous étions un joli jardin. Imperial Tiger Orchestra c’est vraiment ça : des plantes qui grandissent et qui ont plein de trucs à raconter» résume Raphaël Anker au bout du fil.

Après s’être  enthousiasmés pour la musique éthiopienne des années 70 (“Addis Abeba”), puis pour celles des années 80-90 (“Mercato”), les Genevois d’Imperial Tiger Orchestra se plongent dans les rythmes traditionnels d’Ethiopie et d’Afrique de l’Est sur leur nouvel opus.

Ils propulsent la tradition vers le futur

Sur cet enregistrement, ils sortent de leurs besaces des nouveaux trucs et astuces (une batterie électronique bricolée avec des klaxons et des bouts de ficelle, des flûtes faites maison, des synthétiseurs déraisonnables).

A sa manière, indéfinissable et pourtant immédiatement reconnaissable, Imperial Tiger Orchestra part de l’essence, déconstruit et reconstruit la tradition en la propulsant vers le futur.

Plus expérimental, plus psyché, mais toujours aussi irrésistiblement dansant, les tigres balancent à la face du monde leur concept-maison: le wax.

Authenticité

ITO_portrait_03Ce qui n’était qu’un terme fourre-tout que les membres du groupe utilisaient à toutes les sauces est aujourd’hui transformé en acte assumé. Le wax, c’est le groove, le rythme, mais aussi une façon de vivre, de penser, de rester en contact les uns avec les autres, d’être authentique, de prendre les choses comme elles viennent. Par exemple les participations des gens que l’on invite sur un morceau et qui arrivent avec des propositions pas forcément conformes à nos attentes.

OVNI de transe ethio-helvétique

Les étonnantes vocalises du rapper érythréen Ghost Tape, aka Gabriel Ghebrezghi, sur « Tgeregna » en sont une preuve. Les impressionnants chants de gorge de celui qu’on connaissait jusqu’ici comme un danseur, Getu Tirfe, en sont une autre. Au final, l’album est un vrai petit OVNI de transe éthio-helvétique que l’on se repasse en boucle. Il a convaincu sans problème les autres amoureux du roots genevois que sont les Mama Rosin. Wax paraîtra donc le 23 septembre sur le label, « Moi J’Connais Records ». Préparez-vous !

Imperial Tiger Orchestra, «Wax », (Moi J’Connais Records)

En concert: Creil (F), La Grange  à musique, 5 octobre. Fribourg (CH), La Spirale, le 12 octobre. Belgrade (Serbie), Dom Omladine, 19 octobre. Oslo (Nor), Café Mir, Bergen (Nor), 25 octobre, Copenhague (Danemark), Global Copenhagen, le 26 octobre. Zurich, Le Moods (CH), 2 novembre. Genève (CH), Cave 12, 9 novembre.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: